Chronologie
Vie d'Abélard

 

Reprise de "Abélard, Héloïse et Bernard" p. 411 et 412 de Georges Minois, Perrin, Paris, 2019

1079 :
1090 :
Vers 1090-1095 :
1095 - 1102 :

 1100 :
Vers 1102 - 1105 :
1105 - 1108 :

1108 :
1108 - 1109 :

1109 :
Vers 1110 :

Vers 1112 :


1112 :
1113 :



1114 - 1116 :
1115 :
Vers 1115 - 1116 :
1117 :
1118 :



1120 :
1121 :

Vers 1121 :
1122 :



1123 - 1125 :

1127 :


1129 :


1130 :
1131 :


Vers 1131 - 1132
Vers 1132 - 1133 :

Vers 1132 - 1137
 1137 :
Vers 1137 - 1139 :

1140 :



1142 (21 avril) :
1146 :
1147 :
1148 :

1153 (20 août) :
1163 (16 mai) :


 

Naissance d'Abélard au Pallet, en Bretagne "mineure".
Naissance de Saint-Bernard.
Naissance d'Héloïse.
Abélard étudiant à Loches, Tours,  enfin Paris. Elève de Guillaume de Champeaux. "Dialectique".
Fondation de l'abbaye de Fontevrault.
Abélard commence à enseigner à Melun. puis à Corbeil.
Abélard revient en Bretagne, toujours au Pallet.  Excès de travail, maladie dépressive.
Avènement de Louis VI.
Abélard revient à Paris - Controverse avec
Guillaume de Champeaux à propos des "Universaux".
Abélard quitte Paris et retourne à Melun.
Abélard fonde une Ecole sur la montagne Ste-Geneviève.
 Abélard revient de nouveau au Pallet. Son père, Bérenger, puis sa mère, Lucie  se font religieux dans des monastères.
Bernard entre à l'abbaye de Citeaux.
Guillaume de Champeaux est nommé évêque de Châlons. ll fonde l'abbaye de Saint-Victor.
Abélard vient à Laon  pour étudier la théologie et polémique avec Anselme de Laon.
Abélard enseigne à Paris à l'école de Notre-Dame.
Bernard fonde l'abbaye de Clairvaux.
Liaison d'Abélard et d'Héloïse.
Naissance d'Astrolabe dans l'oppidum du Pallet.
Abélard vient au Pallet chercher Héloïse et laisse son fils à Denise puis se marie à Paris et envoie Héloïse à Argenteuil. Il est castré par les hommes de Fulbert.
Il se retire à l'abbaye de Saint-Denis.
Abélard écrit la "Theologia summi boni".
Le concile de Soissons condamne la "Théologia" d'Abélard.
Abélard s'enfuit de St-Denis à Provins, en Champagne.
Suger devient abbé de Saint-Denis et Pierre le Vénérable également abbé de Cluny.
Abélard s'établit dans le diocèse de Troyes et fonde un oratoire qui va devenir le Paraclet.
Abélard rédige probablement le "sic et non" et révise "sa Théologia".
Bernard rédige le traité des "Dégrés de l'humilité et de l'orgueil" et le traité "Sur la Grâce et le libre arbitre".
Abélard est élu abbé de Saint-Gildas de Rhuys.
Suger fait expulser les religieuses du monastère d'Argenteuil.
Abélard leur donne le Paraclet.
Début du schisme d'Anaclet.
Voyage du pape Innocent II en France. Première
rencontre à Morigny entre Bernard, Abélard et Héloïse.
Abélard rédige "l'Historia calamitatum".
Abélard revient à Paris et enseigne à l'Ecole Sainte-
Geneviève.

La "Correspondance" entre Abélard et Héloïse.
Avènement de Louis VII et Aliénor.
Abélard rédige l'Ethica. Héloïse lui adresse ses "Problemata".
Guillaume de Saint-Thierry dénonce à Bernard les erreurs d'Abélard, qui est condamné par le "concile de Sens". Il en appelle au pape qui le déclare hérétique.
Abélard se retire à l'abbaye de Cluny.
Mort d'Abélard au prieuré de Saint-Marcel-lès-Châlons.
Bernard prêche la 2ème croisade à Vézelay.
Début de la 2ème croisade.
Bernard attaque Gilbert de la Porée au concile de Reims.
Mort de Bernard.
Mort d'Héloïse.


 

RETOUR AU SOMMAIRE